La décoloration est sans doute l’un des pires traitements à faire subir à nos cheveux. Seulement, lorsque l’on a envie de faire des folies (comme c’est mon cas !), elle s’avère parfois la seule solution pour avoir un résultat impeccable. Il y a néanmoins quelques règles à respecter pour abîmer le moins possible ses cheveux ! Si cela vous intéresse, continuez.

Décolorer ses cheveux sans les abîmer : est-ce possible ?

La décoloration, c’est le fait de retirer les pigments déjà présents à l’intérieur des cheveux. Quand ils sont naturels, on parle de décoloration, et quand ils sont synthétiques (coloration d’oxydation…) on parle alors de décapage (c’est la même chose).

Le principe est simple : les écailles du cheveu s’ouvrent, les pigments sont retirés, et les écailles se referment. Cela conduit irrémédiablement à un affinement des cheveux.

Meister Coiffeur Poudre décolorante bleue 500 g
KopfArt - Beauté et hygiène
9,20 €

Vous l’avez peut-être déjà constaté sur vous-même : un cheveu décoloré est extrêmement fin et translucide. Je vous déconseille très fortement d’essayer de décolorer de plus de 5 tons vos cheveux, et encore, c’est déjà l’extrême limite. Pour décolorer vos cheveux en toute sécurité, il y a des règles à respecter !

Decoloration sans abîmer les cheveux

Que faire pour minimiser les dégâts ?

1. Ne décolorez jamais sur une base foncée

Hélas, si vous avez les cheveux noirs ou bruns, vous devrez abandonner toute idée du blond. Déjà, parce que cela s’éloigne beaucoup trop de votre couleur naturelle donc jurera forcément avec vos traits, mais aussi parce que vos cheveux ne sont pas faits pour être clairs !

Ils sont plus coarses, plus épais, et seraient extrêmement abîmés par le procédé de décoloration. Si vous voulez éclaircir, ne dépassez pas un ou deux tons au delà de votre couleur naturelle. Un coiffeur qui accepterait de vous le faire est un mauvais coiffeur.

2. Si vous voulez du blanc ou du platine, ne le faites qu’à partir d’une base claire

Pour obtenir du blond très clair, vous devez partir au grand maximum d’un blond moyen. Et encore, cela fera quand même d’extrêmes dégâts sur vos cheveux. Surveillez très attentivement la décoloration pendant le temps de pose. Si la couleur n’éclaircit plus pendant 3 ou 4 minutes, rincez : cela ne sert à rien de continuer à laisser poser le produit dans ces cas là.

Comment ne pas abîmer ses cheveux avec la décoloration ?

3. Évitez la réaction exothermique et prenez des précautions

La décoloration crée une réaction exothermique forte, c’est à dire que le produit va énormément chauffer sur vos cheveux, particulièrement lorsqu’il est posé sous du papier d’aluminium. Dès que cela commence à chauffer légèrement, rincez immédiatement. Si vous continuez de faire poser le produit décolorant dans ces conditions, vos cheveux seront définitivement irrattrapables. N’attendez jamais que cela vous brûle, rincez au moindre picotement.

4. N’essayez surtout pas de décolorer si…

  • Vous avez fait de la coloration végétale à base d’indigo.
  • Vos cheveux sont déjà colorés chimiquement.
  • Votre cuir chevelu est sensible ou irrité.
  • Vous lissez vos cheveux tous les jours.
  • Vous faites des permanentes régulièrement.

cheveux abîmés décoloration5. Vous pouvez décolorer si…

  • Vos cheveux sont entièrement naturels, tant dans leur forme que leur couleur.
  • Vous n’avez pas l’intention de le faire sur toute la tête.
  • Vous ne faites ni coloration (qu’elle soit végétale ou d’oxydation) ni permanente.
  • Vous ne faites aucun traitement agressif à vos cheveux.

Une fois ces quelques règles basiques passées, si vous avez envie d’un petit coup de folie et que vous pouvez vous le permettre, vous pouvez procéder à une décoloration sans prendre énormément de risques.

Décolorer sans abîmer mes cheveux : mon expérience !

Ayant envie (et surtout, besoin) de changement, j’ai voulu tester quelque chose d’éphémère et facile à éliminer : une mèche de couleur. La mèche est parfaite pour le changement, car elle ne coûte pas cher à colorer / décolorer, et quand on n’en veut plus il suffit de quelques mois maximum et de la raccourcir au pire pour faire disparaître la couleur.

Les produits pour me décolorer

Pour la décoloration, j’ai utilisé un oxydant à 30 volumes ainsi qu’une poudre décolorante bleue Meister . Pour la coloration j’ai utilisé une coloration semi-permanente (sans oxydation, comme un soin pigmentant) Pop color de Hairgum en teinte Flash Blue puis en Violet ce qui m’a donné ma teinte lilas. J’ai mélangé la poudre et l’oxydant à 1/3 poudre pour 2/3 d’oxydant.

Coloration Semi Permanente Flash Blue 60ml
(2)
POP COLOR Hairgum Violet 60ml
(2)

Le mode opératoire pour la décoloration

Afin d’obtenir un blond le plus clair possible et le plus proche du blanc, j’ai procédé à deux décolorations successives. La première a duré 30 minutes, et la seconde 20 minutes avec rinçage et shampoing doux entre les deux. J’ai posé les deux décolorations sous aluminium, en plaquant bien tous les cheveux sur mon cuir chevelu pour que la chaleur s’active naturellement (sans source de chaleur externe).

J’ai surveillé toutes les 5 à 10 minutes environ pour vérifier le blanchiment. Quand ça a commencé à chauffer davantage, j’ai rincé immédiatement et fait deux shampoings afin d’éliminer tous les résidus de produit. J’ai ensuite appliqué la coloration, laissé poser 30 minutes et rincé sans faire de shampoing.

Les soins post-décoloration

Ici, l’usage d’un agent filmogène est quasi-obligatoire pour protéger les cheveux décolorés à ce point. Je n’utilise donc pas les mêmes produits pour ma mèche que pour le reste de mes cheveux. J’utilise un reste de conditioner Desert Essence framboise  pour ma mèche et rien d’autre ! Cet après-shampoing lave et a un effet occlusif indéniable.

Avec une coloration qui part aussi rapidement, on ne peut pas faire autrement. Pour laver ma mèche, j’attache précautionneusement le reste de mes cheveux et j’applique le soin. Pour appliquer les produits sur le reste de mes cheveux, j’entortille la mèche sur elle-même et l’attache avec une pince bien serrée au niveau de mon cuir chevelu.

Soin Desert Essence Framboise

Quand j’applique des masques, je le fais sur toute la tête, ça ne change pas ! La seule chose qui change est que lors du rinçage, je n’applique pas le shampoing sur la mèche, toujours un reste d’après shampoing, voire rien du tout si le masque n’est pas trop riche.Marie - Ma Couleur de Cheveux

Pour conclure sur mon test « décolorer sans abîmer »

On peut faire toutes les folies que l’on souhaite à partir du moment où l’on prend les précautions nécessaires ! J’ai la chance d’avoir une base claire qui me permet de faire à peu près tout ce dont j’ai envie, néanmoins, je sens quand même que la matière au niveau de la mèche est beaucoup plus sèche.

Si je ne soignais pas mes cheveux naturellement, le résultat aurait probablement été catastrophique et je me serais retrouvée avec du foin à la place de la frange. Respectez bien les règles évoquées juste au dessus si vous voulez faire quoi que ce soit, c’est très important !

Avez-vous déjà fait l’expérience de la décoloration ? Comment cela s’est-il passé, quels soins avez-vous fait ensuite ?

A propos de l'auteur

Ma Couleur de Cheveux

Ma Couleur de Cheveux

Bonjour à tous !

Je m'appelle Marie et j'écris régulièrement des articles sur mon site Ma Couleur de Cheveux pour vous donner des conseils et vous faire part de mes dernières trouvailles.

Au plaisir de lire vos commentaires ! xx

Posez moi une question ou donnez votre avis !