Coiffure

Protéger ses cheveux la nuit avec un durag

Les durags sont aujourd’hui moins en vogue qu’à une certaine époque et sont désormais associés au style rappeur. A l’origine, l’objectif était toutefois de protéger les cheveux et former une coiffure en serrant ce foulard peu commun.

Si cet accessoire pour cheveux est moins utilisé d’un point de vue mode, vous pouvez encore l’utiliser comme protection de vos cheveux la nuit !

Qu’est-ce qu’un durag ?

Un durag est ce couvre chef constitué d’un foulard, avec des pans qui partent vers l’arrière. Même si maintenant il est utilisé comme accessoire de mode, son histoire est tout autre !

A l’origine, il est utilisé par les esclavagistes aux Etats-Unis afin de marquer encore davantage le statut des ouvrières noires et cacher leur chevelure.

D’un point de vue capillaire, le durag était également être utilisé pour protéger sa coiffure ou garder ses tresses en place pendant la nuit. Il permet notamment de créer des waves sur les cheveux crépus.

Dans la deuxième moitié du XXème siècle, c’est devenu aussi un accessoire de mode à part entière pour donner du style à sa tenue.

Le côté mode est surtout apparu dans les années 70 à 2000 parmi les rappeurs ou les athlètes. Les jeunes afro-américains l’ont rapidement adopté !

Une protection efficace pour les cheveux

Après cette petite parenthèse historique, venons-en au sujet de l’article : comment peut-on utiliser le durag pour protéger ses cheveux ? La première utilité si vous avez des tresses afro ou de nattes de boxeur, c’est de bien les maintenir en place, notamment la nuit où l’on bouge sans s’en rendre compte.

Le durag permet d’éviter les petits cheveux qui sortent, l’apparition de frisotis.

La nuit, le durag permet aussi d’éviter le frottement contre la taie d’oreille qui abîme les cheveux. Quand on a les cheveux un peu rêches ou cassants, on pense rarement à son oreiller alors qu’il participe à rendre sa crinière fragile.

D’ailleurs, changer sa taie d’oreille est une bonne initiative complémentaire au port du durag.

La matière idéale du durag pour protéger les cheveux

Je vous recommande de choisir plus particulièrement 2 matières douces pour protéger les cheveux : la soie ou le satin.

Ces textures ont la particularité de ne pas abîmer les cheveux car elles n’absorbent pas le sébum, ce qui évite de dessécher les cheveux.

En effet, le frottement de votre chevelure avec d’autres matières comme le coton ou le lin peut casser les cheveux et les assécher.

En soi, rien ne vous empêche de prendre un foulard à nouer autour de la tête, mais d’expérience, ça a tendance à glisser ce qui n’est pas confortable pour la nuit.

Porter le durag comme accessoire de mode

Là, j’évoque essentiellement la fonction de protection de cheveux, mais si vous aimez le style rappeur ou la mode de la 2ème moitié du XXème siècle, le durag est fait pour vous !

Si vous voulez le porter en accessoire de mode, il existe plein de couleurs et de matières très en vogue comme le velours, la soie, etc.

Le mieux reste encore d’être cohérent entre le choix de la matière et la saison, histoire que ça vous tienne chaud en hiver, et que ce soit léger en été (ça vous protège en plus des insolations du soleil, et ça évite les UVs qui dessèchent les cheveux).

Pour le mettre au gout du jour, la version féminine se porte aussi avec les queues du durag portée sur l’avant ou le côté du visage. Des effets de nœuds sont également possibles, avec un éloignement du durag traditionnel.

LIRE AUSSI >> Porter un bandeau ou headband sur cheveux courts, c’est possible !

Nous verrons si après le grand retour du bob, le durag s’imposera comme le couvre-chef tendance dans prochaines saisons !


 

Partager

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour récolter des données statistiques anonymes.